Chauny : les syndicats en ordre de marche pour sauver l’hôpital de proximité

Aisne Nouvelle

Jeudi 11 juin 2015

Chauny : les syndicats en ordre de marche pour sauver l’hôpital de proximité

Syndicat fo sante

Les syndicats du centre hospitalier font front commun, face au rapport de la chambre régionale des comptes et appellent à unité, à la responsabilité de chacun.

Qu’on les écoute enfin ! C’est ce que réclament les représentants du personnel et l’ensemble des syndicats du centre hospitalier, Force ouvrière (FO), la Confédération française démocratique du travail (CFDT) et la Confédération générale du travail (CGT).

Les conclusions accablantes du rapport de la chambre régionale des comptes Nord-Pas-de-Calais Picardie (notre édition du 6 juin) sur les erreurs de gestion et le déficit abyssal de 17,5 millions ne les surprend pas vraiment. « Depuis 2007, FO tire la sonnette d’alarme. Nous sommes écoutés mais pas entendus », regrette Jean-Luc Liébert, secrétaire général FO au centre hospitalier. Même sentiment à la CFDT et pour sa représentante, Gisèle Rigaud. « J’ai même eu une plainte pour avoir dénoncé ce genre de chose », rappelle-t-elle. À la CGT, Fortunato Bianchini, est davantage « surpris sur le délai. Pourquoi avoir attendu sept ans. Pourquoi on a attendu si longtemps. Y avait-il une volonté politique de l’Agence régionale de santé (ARS), de faire qu’il y ait ce déficit », s’interroge-t-il.

Un déficit creusé par des erreurs de gestion, la tarification à l’activité, des mutualisations de moyens pas toujours à l’avantage du CH de Chauny et le rachat de la clinique du Cèdre. Une « erreur stratégique », « un cadeau empoisonné pour la nouvelle direction », « une coquille vide » – une volonté de l’ARS et politique – dénoncent tour à tour les syndicats. Mais avec une facture de 3,7 millions sur les bras.

La dernière chance

Face aux problèmes de vétusté et comme l’avait précisé la direction, cela tient davantage à l’âge du bâti et la situation pavillonnaire (fuites…). Et en aucun cas cela ne remet en cause la sécurité et l’hygiène des équipements et de patients. Chaque année les autorités sanitaires sont là pour y veiller. Dans tous les secteurs de l’hôpital, on veut avant tout réaffirmer la qualité du travail et le dévouement du personnel.

Pour autant, malgré les erreurs stratégiques dénoncées et les charges de personnel, qui ont augmenté sur la période auditée, FO appelle à la prudence. « Il ne faudra pas que le personnel paie les pots cassés, défendre le respect du statut de la fonction publique » et dans le même temps baisser l’offre de soin. Et surtout dans un bassin avec une population déjà en mauvaise santé.

Pour sauver l’hôpital, il n’y aura pas plusieurs essais pour la CDFT. « C’est la dernière chance que nous ayons. Il faut tous se retrousser les manches et bosser tous ensemble. »

Voir l'article dans son contexte original

Cliquer sur le logo ci-dessous

Aisne nouvelle 2

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster