L’impossible lutte contre l’absentéisme à l’hôpital !

http://fo-sante.org

13 Octobre 2014

DES CONDITIONSCONDITIONS DE TRAVAIL AUX RISQUES PSYCHOSOCIAUX A L'HOPITAL

cropped-bandeau-blog3.jpg
Par Denis

 

L’impossible lutte contre l’absentéisme à l’hôpital !

Cube autruche fo sante chaunyLes arrêts de travail des personnels hospitaliers pour raison de santé ne cessent d’augmenter.

Tout le monde s’en émeut mais aucun décideur n’est en capacité de régler le problème !

Si rien n’est fait, dans moins de 5 ans, l’hôpital public ne pourra plus fonctionner.

Aujourd’hui les exemples de dysfonctionnements se multiplient.

.

Lorsque les syndicats FO dénoncent le manque d’effectifs, les directeurs répondent que c’est avant tout un problème d’organisation! Mais qui est responsable de l’organisation ? Ce sont les directeurs !

.

Ils avouent ainsi leur incapacité à mettre en œuvre les bonnes solutions, essentiellement par une apparente incompétence, comme c’est le cas au CHU de Poitiers, détenteur de nombreux records en matière d’arrêts de travail des personnels pour raison de santé.

Pour les mêmes résultats un agent hospitalier serait licencié pour insuffisance professionnelle ! Mais ici, les pouvoirs publics apprécient les directeurs sur leur seule capacité à contenir ou à réduire les dépenses. Ils peuvent massacrer le personnel sous les applaudissements et de l’Agence Régionale de Santé et du ministère de la Santé.

.

Au CHU de Poitiers par exemple, l’absentéisme est de 12,53 %

C’est-à-dire que tous les jours plus de 550 agents sont arrêtés pour des raisons de santé sur les 4 400 que compte l’établissement. Le CHU de Poitiers détient le record absolu des CHU en nombre d’agents en Congés de Longue Maladie (CLM) et en Congés de Longue durée (CLD) et une augmentation des arrêts maladie de 110% entre 2008 et 2011 ! (de 4,42 jours par an et par agent en 2008 à 9,29 en 2011)

Pour répondre à ce fléau la direction a recruté un psychologue !!!!!!

La Cour des Comptes a établit un rapport sur ce CHU et relève que, depuis plusieurs années, la direction s’est lancée dans une forte recherche d’une maîtrise des dépenses de personnel qui débouche sur des situations tendues dans certains services, les remplacements et les heures supplémentaires ne compensant que très imparfaitement les absences.

La Cour des Comptes souligne que le CHU ne dispose pas d’outils suffisants de pilotage permettant de mesurer la charge de travail et les effectifs nécessaires.

 

Nous voilà au cœur des raisons essentielles de l’absentéisme.

Un pilotage à vue, sans outil de contrôle, sans observer les charges réelles de travail et bien sûr, sans donner aux services les effectifs nécessaires pour un travail de qualité. Comme le souligne ici la cour des comptes, voilà un établissement qui, comme de nombreux autres, est incapable de mesurer la charge de travail et les effectifs nécessaires ! Le seul objectif poursuivi reste la réduction des effectifs sans se soucier des charges de travail, de la qualité et des soins et des conditions de travail des personnels.

Dans ces conditions, l’augmentation des absences pour raison de santé ne peut que se poursuivre !

En conclusion le manque de personnel ainsi organisé par les pouvoirs publics entraîne une surcharge de travail qui provoque des absences qui à leur tour aggravent ce constat. A terme, les hôpitaux ne pourront plus fonctionner.

Les cadres demandent toujours, les directeurs de soins répondent parfois, les directeurs d’hôpital refusent systématiquement, les Agences Régionales de Santé privent les hôpitaux de moyens, le ministère de la Santé et le gouvernement regardent sans broncher ayant pour seul objectif de réduire les dépenses, quitte à assassiner la qualité des soins et les conditions de travail des personnels hospitaliers.

Dans ce contexte la fédération FO considère à juste raison que tous les débats engagés pour le dialogue social, la qualité de vie au travail et la prévention des risques psychosociaux ne sont que des artifices inopérants et déconnectés de toute réalité.

.


La seule solution pour réduire les absences pour raisons de santé :

Seule une prise en compte des charges réelles de travail pour déterminer les effectifs nécessaires à un poste de travail sera de nature à améliorer les conditions de travail des personnels et donc, la qualité des soins et donc, la qualité de vie au travail !


Télécharger l'article à partir de http://fo-sante.org
Format pdf

icon_pdf.gifClic sur l'icone

Laisser un commentaire àL’impossible lutte contre l’absentéisme à l’hôpital ! Cliquer ici!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster