La Fédération Hospitalière de France (FHF) se prend-­t-­elle pour le Medef hospitalier ?

Vendredi 19 septembre 2014

La Fédération Hospitalière de France (FHF) se prend-­t-­elle pour le Medef hospitalier ?

MedIl faudrait aligner l’ensemble des hôpitaux sur un plafond annuel de 15 jours de RTT et de mettre fin, au passage, aux jours de congés « extra réglementaires » que sont le jour du maire, le jour de rentrée scolaire, etc.

Telles sont quelques unes des propositions de la FHF pour que l’hôpital public contribue aux économies imposées par le pacte de responsabilité.

48 heures à peine, après la publication du rapport de la Cour des comptes qui appelle le gouvernement à un pilotage "plus ferme" des dépenses de personnel des hôpitaux publics et à la renégociation des accords locaux sur le temps de travail, la FHF en remet une couche.

Elle reprend les mêmes thèses que le MEDEF qui veut remettre en cause les « 35 H » et diminuer le nombre de jours fériés !

Comme le gouvernement, la FHF veut assouplir le Statut.

Le fond de l’affaire, c’est bien de mettre en oeuvre le « Pacte de responsabilité » dans les hôpitaux, en réalisant des économies sur les personnels.

Pour la FHF, le « gain » réalisé par la suppression de 640 000 jours de RTT correspondrait à 3 200 équivalents temps plein (TP) économisés, soit 413 millions d’euros !

FO dit assez d’attaques contre les fonctionnaires, les hospitaliers et par voie de conséquence, contre les établissements !

Le blocage des salaires, les restructurations hospitalières, l’asphyxie budgétaire des établissements, les suppressions de postes et de jours RTT, la remise en cause des acquis statutaires, l’aggravation des conditions de travail, ça suffit !

FO exige que toutes ces mesures ou propositions soient immédiatement abandonnées. FO met en garde le gouvernement sur la situation dégradée des hôpitaux et sur la colère qui ne cesse de monter.

Il faut inverser cette situation et répondre aux revendications. Ainsi, FO exige que des négociations s’ouvrent sans délai sur la revalorisation des salaires, de la carrière des personnels et sur la création des emplois nécessaires.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster