Le « moins d’infirmières » peut être fatal aux malades !

http://fo-sante.org

DES CONDITIONS DE TRAVAIL AUX RISQUES PSYCHOSOCIAUX A L'HOPITAL

cropped-bandeau-blog3.jpghttp://www.fosps.com
Par Denis

Le « moins d’infirmières » peut être fatal aux malades !

10 mars 2014

danger« Les mesures d’austérité et de réduction des dépenses à l’hôpital ont un impact sur la survie des patients ! »

Une patiente est décédée aux urgences, en zone de surveillance, à l’Hôpital Cochin (Paris 14e) le 15 février dernier. Elle était arrivée pour une plaie au pied.

« Si cette dame de 61 ans est morte dans la salle d’attente des urgences, cela prouve bien qu’on n’a pas le temps de s’occuper de tous les patients. » dit le Dr Gérald Kierzek médecin urgentiste. (http://www.fosps.com/deces-aux-urgences-de-cochin/)

 

« Les mesures d’austérité et de réduction des dépenses à l’hôpital ont un impact sur la survie des patients », concluent les auteurs d’une étude [1]qui insistent également sur l’importance « du niveau de formation des infirmières pour réduire les décès évitables »

L’étude parue dans le Lancet montre que chaque patient ajouté à la charge de travail quotidienne d’une infirmière en chirurgie augmente le risque de décès de 7% . Une étude similaire publiée en 2002 dans le journal de l’American Medical Association (menée sur 800 hôpitaux de 11 états américains) était arrivée exactement au même chiffre de 7%, ! 12 ans après les pouvoirs publics continuent à augmenter la charge de travail des soignants !

 

Dans les hôpitaux où chaque infirmière est chargée de six patients en moyenne et où 60 %, ou plus, de l’équipe a le niveau licence, le risque de décès du patient dans les 30 jours est pratiquement inférieur d’un tiers à celui des établissements où chaque infirmière a, à sa charge, huit patients et où seulement 30% d’entre elles possèdent ce degré d’éducation, selon les auteurs.

Ces chercheurs démontrent par cette étude qu’à chaque patient supplémentaire par infirmier correspond une hausse de 7 % du risque de mort pour le patient.

Rappelons que le gouvernement se félicite tous les jours de sa politique d’austérité qui conduit l’hôpital au bord de l’asphyxie. Aujourd’hui de nombreux décès évitables sont à déplorer !

 

Si  la Haute Autorité de Santé soutient maintenant qu’il ne peut y avoir de qualité des soins sans qualité des conditions de travail, FO-Santé affirme, qu’il ne peut y avoir de sécurité des soins, et donc une chance accrue de guérison, sans les effectifs qualifiés nécessaires !

.

.

[1] une étude parue dans la revue médicale The Lancet revue scientifique médicale britannique, publiée à un rythme hebdomadaire par the Lancet Publishing Group

Les chercheurs ont relevé les taux de survie après des opérations chirurgicales dans 300 hôpitaux et les ont mis en relation avec la charge de travail et le niveau d’éducation et de formation des infirmières (données pour les années 2007-2010). Les interventions chirurgicales concernaient plus de 420 000 patients de plus de 50 ans qui ont subi des opérations courantes comme celles de la hanche ou du genou, de la vésicule biliaire, des interventions vasculaires ou encore de l’appendicite.

(source rédaction ActuSoins, avec The Lancet et AFP)

http://www.actusoins.com/20456/infirmieres-surchargees-mortalite-en-hausse.html#comment-26831

Laisser un commentaire sur le blog de Denis : Cliquer ici!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster