MEDEF des hôpitaux, propose la suppression de jours de repos

http://fo-sante.org

DES CONDITIONSCONDITIONS DE TRAVAIL AUX RISQUES PSYCHOSOCIAUX A L'HOPITAL

cropped-bandeau-blog3.jpg
Par Denis

Mardi 23 décembre 2014



La FHF, le « MEDEF des hôpitaux », propose la suppression de jours de repos !!!

Urgences rttLe « Gattaz » des hôpitaux, Frédéric Valletoux, Président de la Fédération Hospitalière de France, (Maire de Fontainebleau, membre du groupe UMP de l’Ile de France),  plébiscite les 5 milliards d’économies imposés aux Hôpitaux dans le cadre du « pacte de responsabilité » du gouvernement, qui, rappelons le, a été approuvé par la CFDT et l’UNSA.

Il dénonce la rigidité des organisations du travail et s’élève contre les accords de réduction du temps de travail, et déclare : « Au moment où on demande à l’hôpital cinq milliards d’euro d’économies. Nous disons chiche, on doit participer à l’effort d’économie général. Pour cela on ne peut pas écarter l’un des problèmes majeurs de l’hôpital qui est l’organisation du travail. »

Pour lutter contre l’absentéisme et la pénibilité du travail, il veut supprimer des jours de RTT qui sont des jours de repos ! Il compte ainsi récupérer 400 millions d’euros !

Pour rendre sa proposition présentable au grand public, il dit qu’il n’est pas possible d’accorder 35 jours de RTT aux hospitaliers !!!.

« Comment voulez-vous organiser un hôpital aujourd’hui quand on a 35 jours de RTT ? »

Ce personnage a-t-il mis les pieds dans un hôpital pour raconter de telles âneries ? La réglementation limite ce nombre de jours à 20 et la moyenne nationale s’établit à 15 jours. Rappelons simplement qu’en favorisant les 12 heures, la FHF propose 94 jours de repos supplémentaires ! Et il est pour le moins curieux de réduire le nombre de jours de repos pour faire baisser l’absentéisme !!! L’objectif est uniquement financier et exclut tant la qualité des conditions de travail que la qualité des soins.

La FHF devrait plutôt se pencher sur le manque de moyens qui place tous les hôpitaux en déficit et qui ne permet pas de payer les heures supplémentaires au personnel comme le rappelle cet article; http://fo-sante.org/2014/08/les-heures-supplementaires-non-payees-et-non-recuperees-a-lhopital-representent-30-000-emplois/

L’hôpital tourne à crédit et la FHF veut encore réduire de 5 milliards d’euros les budgets pour réaliser de nouvelles économies sur les dépenses publiques sur le dos des hospitaliers et de la qualité des soins !

.

FO met en garde la FHF et le gouvernement. Les hospitaliers ne se laisseront pas faire !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster