Première orientation des agences régionales de santé

Depuis le 1er avril, les 26 agences régionales de santé sont officiellement en activité. Elles réunissent 10 services de l'Etat et de l'assurance-maladie, disposent de compétences élargies par rapport aux précédentes ARH (agences régionales de l’hospitalisation) puisqu’elles vont coordonner la politique de soins sur les territoires avec une harmonisation recherchée entre l'hôpital, la médecine de ville et le secteur médico-social. Les nouvelles ARS regroupent les agents des directions de l'action sanitaire et sociale, des caisses régionales d'assurance-maladie et des agences de l'hospitalisation.

Pour Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé, les ARS doivent corriger deux défauts majeurs de notre système : une « gestion trop cloisonnée » des malades, l'hôpital, la médecine de ville et le secteur médico-social évoluant en silos et l’« excessive centralisation » des politiques de santé. Les ARS signeront des contrats avec les établissements de santé et encourageront les hôpitaux d'un même territoire à coopérer.
Face aux syndicats de médecins et aux critiques de syndicats de fonctionnaires hospitaliers qui craignent le pouvoir coercitif des nouvelles agences, la ministre se veut rassurante. Pour elle, l'ARS n'agit pas « seule » mais « en partenariat » avec les acteurs du système de santé.

La création des ARS s'inscrit en effet dans une logique à l'œuvre depuis le début des années 1990 : un pilotage du système de santé de plus en plus entre les mains de l'Etat, qui va de pair avec une territorialisation des politiques mises en œuvre. Première orientation : les ARS auront un rôle clé dans la mise en œuvre de la réorganisation hospitalière voulue par le gouvernement, avec l'objectif, notamment, de réorienter une partie des lits hospitaliers vers les besoins croissants de places d'accueil pour les personnes âgées.

 


1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster