PRORISQ: déclarer pour prévenir !

PRORISQ: déclarer pour prévenir !

fo-sante-org.jpgDES CONDITIONS DE TRAVAIL AUX RISQUES PSYCHOSOCIAUX A L'HOPITAL

Par fo-sante.org

Par

 La Fédération FO santé a demandé depuis de nombreuses années  au Ministère de la santé de mettre en place un outil d’observation des risques professionnels. (  Nous savions que le Fond National de Prévention de la Caisse de Retraite (CNRACL) avait réalisé un logiciel complet qui permettant de réaliser ces observations et surtout de les traiter (PRORISQ). Nous avons convaincu le ministère d’encourager cette initiative en généralisant les pratiques des déclarations, pour analyser et donc comprendre, et donc pour agir sur les accidents du travail et les maladies professionnelles qui touchent les personnels hospitaliers.

Un premier pas est effectué par la publication de la circulaire du 5 mars 2012. (voir ci-dessous) Aujourd’hui l’adhésion volontaire de l’établissement à ce logiciel démontrera la volonté des établissements à entreprendre une démarche de prévention. Pour FO, la qualité de l’observation est un premier pas.

La CIRCULAIRE N°DGOS/RH3/2012/102 du 5 mars 2012 relative à la déclaration des maladies professionnelles et des accidents de travail dans la fonction publique hospitalière, rappelle le contexte réglementaire concernant la déclaration des maladies professionnelles et des accidents de travail dans la fonction publique hospitalière. L’attention des établissements est appelée sur la nécessité d’optimiser les processus de collecte et d’exploitation des données relatives aux maladies professionnelles et aux accidents de travail.

Le FNP met gracieusement à la disposition des établissements de la fonction publique hospitalière un logiciel permettant la collecte des données. Il s’agit du logiciel PRORISQ. Un outil complet qui permet de :

  • suivre la situation des ressources humaines de l’établissement : gestion des effectifs par groupe de personnel ou filière, gestion des heures travaillées, effectifs et budget consacré à la prévention ;
  • traiter les déclarations d’accidents du travail : suivi administratif et médical, analyse de l’accident, suivi des coûts ;
  • gérer les maladies professionnelles : suivi administratif et médical, suivi des coûts ;
  • éditer des documents : rapport hiérarchique, fiche d’analyse et historique pour les agents relevant de la CNRACL, déclaration d’accident du travail et attestation de salaire pour les agents relevant du régime général ;
  • élaborer des statistiques spécifiques à l’établissement : tri par métier, grade, service ; tableaux d’évolution mensuelle et annuelle, bilans avec indicateurs de fréquence et de gravité, évolution du nombre d’événements avec ou sans arrêt de travail, évolution mensuelle du nombre de jours d’arrêt. tenir des tableaux de bord : listes d’alerte, état des dossiers… ;

 

C’est complet ! C’est efficace et…C’est gratuit !

.

Ici la plaquette de présentation

Tous les CHSCT doivent s’emparer de cet outil pour qu’il soit mis en oeuvre au sein de l’établissement.

Voilà peut-être un moyen après formation, d’offrir des postes à des personnels en attente de reclassement professionnel.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster