Initiation au « maniement des larmes »

Théâtre

Samedi 3 septembre 2016

Initiation au « maniement des larmes »

L’armement ! Après Elf, la pompe Afrique et Avenir radieux, une fission française, voici sur les planches Le maniement des larmes, le troisième volet de la trilogie « Bleu - Blanc- Rouge » de Nicolas Lambert. Un one man show qui met en scène les protagonistes d’un secteur enclin à l’opacité.

Nicolas Lambert les fait parler.

Ce sont leurs propres paroles qu’il restitue sur scène.

Les mots exacts qu’ils ont prononcés. Les maux qu’ils ont causés, beaucoup ne sont plus là pour en témoigner. Par contre, sont présents une vingtaine de personnages ayant concouru au secteur de l’armement et convoqués sur scène, du moins réincarnés par Nicolas Lambert, auteur et interprète de la pièce Le maniement des larmes. Au total, un travail de fond, très précis et documenté, face à ces questions : « les citoyens savent-ils ce que la République exporte en son nom ? Les parlementaires en savent-ils davantage ? Cette opacité n’est-elle d’ailleurs pas entretenue par de grands médias ? » Alors que « le "complexe militaro-industriel" contre lequel le Président des États-Unis mettait son peuple en garde en 1961 est, en France, à la tête des plus grands groupes de presse, d’édition, de radio, de télévision »".

Armes et états d’âmes

Occasion de se remémorer des pans obscurs de l’histoire pas si ancienne, comme l’attentat de Karachi (2002) ou la fin de Kadhafi (2011), Le maniement des larmes constitue, après Elf, la pompe Afrique et Avenir radieux, une fission française, le troisième volet de la trilogie que Nicolas Lambert a consacré à « l’a-démocratie » française « du point de vue de ses grandes sources de richesse. Pétrole, nucléaire, armement »… Soit respectivement bleu, blanc et rouge.

Les trois mamelles d’un monde opaque où des profits colossaux se gagnent et la démocratie se perd. Face aux états armés, les états d’âmes n’ont guère cours.

 

Le maniement des larmes , de Nicolas Lambert, avec Nicolas Lambert, du mercredi 14 septembre au dimanche 4 décembre 2016 (à 21h15 du mercredi au samedi, à 17h les dimanches), sauf relâches les lundis et mardis et les 22, 23 et 26 octobre, au Théâtre de Belleville, 94 rue du Faubourg du Temple 75011 Paris. M°Goncourt (ligne 11) ou Belleville (ligne 2 ou 11), bus 46 ou 75. Durée du spectacle 2h00.
Tarifs : 25€. 15€ pour les -30 ans, +65 ans, enseignants, demandeurs d’emploi, RSA, voisins.... 10€ pour les -26 ans et abonnés. Réservations : 01 48 06 72 34 et en ligne à reservations@theatredebelleville.
Tournée :
► Châtelaudren (22), au Petit Écho de la Mode, le 14 janvier 2017 (dans le cadre de la trilogie).
► Auch (82), au Théâtre Municipal, le 24 janvier 2017.
► La Norville (91), le 24 février 2017 (dans le cadre de la trilogie).
► Château-Gontier (53)au Carré, le 2 mars 2017.
► Oloron Sainte-Marie (34), à l’Espace Jéliote, le 11 avril 2017.
► Forbach (57), au Carreau, le 27 avril 2017 (dans le cadre de la trilogie).

Par  Michel Pourcelot

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster