AGRESSION D’UNE INFIRMIÈRE EN GIRONDE

Psychiatrie

AGRESSION D’UNE INFIRMIÈRE EN GIRONDE: FO DÉNONCE LE MANQUE D’EFFECTIFS


Le syndicat FO du centre hospitalier de Cadillac, en Gironde, a déposé un préavis de grève illimitée à partir du 7 janvier à 0 heure contre une situation qui «ne peut et ne doit rester en l’état».
Dans la soirée du 31 décembre, une infirmière en psychiatrie de l’unité pour malades difficiles (UMD) était agressée par un patient connu pour sa dangerosité. Atteinte au visage et à la main, cette femme de 51 ans, transportée en urgence à Bordeaux, a dû être opérée de plusieurs fractures. Dans la nuit, un de ses collègues, témoin de l’agression et sous le choc, relatait les faits au Secrétaire général du syndicat FO, Alain Martin, des faits confirmés le lendemain par d’autres témoignages où les mots «carnage»,«boucherie», revenaient en boucle.

PRÉAVIS DE GRÈVE ILLIMITÉE

Pour FO, ce qui s’est passé était non seulement «prévisible» mais «inéluctable».

Le corps médical connaissait depuis le matin l’«aversion» de ce patient pour l’infirmière. Devant ce qu’il considère comme «une tentative d’homicide volontaire», le syndicat demande au procureur de la République d’instruire une enquête judiciaire. Pour autant, ce terrible événement résulte surtout de la gestion des personnels. FO souligne que la situation de l’UMD vient d’une proposition du chef de pôle, obnubilé par le retour à l’équilibre budgétaire, ramenant le nombre de lits de 19 à 18 et permettant à la direction de geler les postes d’infirmiers. Une situation dénoncée dans toutes les instances, par courrier, par tract, en vain...

Le 6 janvier, les organisations syndicales se rencontraient, convoquant pour le surlendemain une assemblée générale du personnel de l’UMD. Quatre-vingt-dix agents sur cent vingt étaient présents, d’autres prévenant qu’ils ne pouvaient quitter leur poste. Une plate-forme revendicative commune a été adoptée, demandant notamment le «départ immédiat et le remplacement» du chef de pôle. Un rassemblement devant l’UMD et une nouvelle AG étaient prévus le 14 janvier.



 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster