ALLEMAGNE, SLOVAQUIE: UNE TAXE QUI RAPPORTE GROS

Europe

ALLEMAGNE, SLOVAQUIE: UNE TAXE QUI RAPPORTE GROS

L’Allemagne collecte près de 4,4 milliards d’euros par an grâce à sa taxe poids lourds, qui ne concerne que ses autoroutes. Deutsche Telekom, Daimler et Cofiroute, filiale de Vinci, contrôlent Toll Collect, son consortium gestionnaire. Celui-ci perçoit 600 millions d’euros par an pour la mise en place des installations et le recouvrement de la taxe avec un bénéfice net de 80 millions d’euros en 2012. Réjouissant pour lui sauf que l’État allemand lui réclame, depuis huit ans, 5 milliards d’euros de dommages et intérêts du fait de nombreux retards et pour non-respect du contrat initial.

78% DE COÛT DE RECOUVREMENT

En Slovaquie le consortium s’appelle SkyToll et il est détenu à 10% par la Sanef (autoroutes françaises). SkyToll avait fait la proposition la plus chère lors de l’appel d’of-fres... et avait pourtant été retenu. Après une douzaine de recours et deux enquêtes de la Commission européenne, quelques problèmes subsistent: si la taxe a rapporté 141 millions d’euros en 2010, Sky Toll a prélevé 110 millions d’euros sur ce montant! Soit 78% de coût de recouvrement, qui dit mieux? «Les coûts de fonctionnement par rapport au rendement de la taxe seront nettement inférieurs en France à ce qu’ils sont en Slovaquie», nous rassure le député UMP Hervé Mariton dans son rapport parlementaire en 2011.

«L’écotaxe ne peut pas être seulement franco-française, faute de quoi elle coûtera de nombreux emplois en France», rappelle la Fédération Transport et Logistique de FO, qui plaide pour une «écotaxe européenne: la fiscalité verte oui, mais au niveau européen».

 FO Hebdo - Novembre 2013

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster