Baisse des cotisations retraites : Le Gouvernement trompe les fonctionnaires !

Print Friendly and PDF

Communiqué de presse

Banniere interfederale

Trompe oeil

Le gouvernement continue de rester sourd aux revendications de s fonctionnaires et mai ntient le gel du point d'indice malgré la grève et les manifestati o ns du 15 mai dernier. 

Le mercredi 11 juin , l a m inistre de la Fonction Publique a présenté aux fédérations syndicales de fonctionnaires la décision unilatérale du gouvernement de baisse des retenues pour pension pour les fo nctionnaires et agents publics pour soi - disant « redonner du pouvoir d'achat ».  

Pour FO, cette mesure est une mauvaise idée !

Tout d'abord, elle ne concerne qu'une partie des fonctionnaires. La ministre nous indique qu'au - dessus de l'indice 467 , les personnels devront se passer de cette amélioration . Ensuite elle est dégressive, la baisse va de 2 % (pour les agents à l'indice majoré 312) à 0,2 % (pour ceux à l'indice 467).

Ainsi, quand la Ministre annonce un maximum de 556 € brut s d ’augmentation du pouvoir d ’achat pour les agents rémunérés au minimum de traitement , elle prati que la désinformation , car elle mélange réduction des cotisations et application uniforme de 5 points d ’ indice pour la catégorie C.

En effet, la baisse des cotisations , pour un agent au 1 er échelon de la catégorie C en 2015 (INM 3 21) n ’entrai ne que 316 € dégagé s pour le pouvoir d ’achat. Pire, elle oublie de dire que ce ne se ra pas réellement 316 € mais seulemen t 238 € pour l ’année soit 19,83 € par mois. Pourquoi ? Parce que dans le même temps , une hausse de 0,32 % de cette même cotisation retraite est programmée pour l ’ ensemble des fonctionnaires dans le cadre du plan d'alignement des cotisation s du public sur celles du privé !

La non revalorisati o n du p oint d ’ indice fait perdre du pouvoir d ’ achat aux actif s mais également aux futurs retraités qui, au moment de leur départ auront une retraite dégradée .

De plus, alors que le gouvernement réduit les dépenses publiques, cette mesure grève le budget de l'Etat et celui de la C aisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CN RACL).

Enfin, cette mesure introduit un dispositif sans précédent depuis la mise en œuvre de la sécurité sociale : un taux de cotisation différent selon le salaire ! Il s'agit d'une remise en cause du fondement même de la sécurité sociale basé sur un même taux de cotisation.

En introduisant cette différen ciation dans la cotisation, le gouvernement ne prépare - t - il pas un calcul du montant de la pension différencié selon l'effort contributif : « si j'ai eu un taux moindre de cotisation, j'aurai une moindre retraite » ?

On le voit , en annonçant l ’ amélioration du pouvoir d'achat des fonctionnaires, de certains fonctionnaire s et de façon différenciée, le gouvernement trompe les personnels !

Element legitime

 

 

 

 

L'UIAFP - FO continue de combattre cette politique d'austérité, le pacte de responsabilité et le plan de 54 milliards d' euros d'écon omies des dépenses publiques et sociales 

PARIS, le 13 juin 2014

T2 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster