Genève : ouverture de la conférence internationale du travail de l’OIT

Normes internationales

Mercredi 1er juin 2016

Genève

Ouverture de la conférence internationale du travail de l’OIT

Oit 3Ouverture de la 105e Conférence internationale du Travail, le 30 mai 2016.

Les représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs des 187 Etats membres de l’OIT (Organisation internationale du travail) se réunissent du 30 mai au 10 juin.

Les délégués à la 105e CIT (Conférence internationale du travail) vont, entre autres choses, faire le point sur l’application des normes internationales du travail, parmi lesquelles celles sur la liberté syndicale et de négociation établies par les conventions 87 et 98.

Fait assez inhabituel, c’est en regard de la convention 87 qu’un pays d’Europe occidentale, le Royaume-Uni, a été intégré au panel des 24 nations (cette liste varie d’une année sur l’autre) dont la situation va être plus particulièrement examinée. Les syndicats britanniques l’ont en effet demandé, une nouvelle loi sur les syndicats aggravant les restrictions au droit de grève ayant été adoptée récemment.

Les différentes conventions concernant les travailleurs migrants vont également faire l’objet d’une discussion particulière.

Focus sur la sous-traitance

Par ailleurs, les délégués aborderont plus spécifiquement cette année les problèmes liés aux chaînes d’approvisionnement mondiales, à savoir la difficulté de faire respecter les normes du travail dans les entreprises sous-traitantes. Le groupe des travailleurs souhaiterait que cette discussion débouche sur une nouvelle norme.

Une troisième commission a pour thème « le travail décent au service de la paix, de la sécurité et de la résilience aux catastrophes. Cette discussion s’engage cette année mais durera deux ans et devrait aboutir à une révision d’une recommandation (71) datant de 1944, c’est-à-dire de la période de transition entre la guerre et la paix.

Une autre commission est chargée d’évaluer l’impact de la déclaration de l’OIT de 2008 sur la justice sociale dans le contexte de la mondialisation.

Enfin, une cinquième commission va travailler sur les conventions du secteur maritime.

 
 

FO dans la CIT
Il revient cette année à FO de prendre la parole au nom du groupe des travailleurs français lors des séances plénières, en la personne de Marjorie Alexandre, du secteur international de la confédération, déléguée titulaire du groupe. Yves Veyrier, secrétaire confédéral FO, est délégué titulaire du groupe des travailleurs et membre du comité de rédaction à la commission sur l’évaluation de l’impact de la déclaration de 2008 pour une mondialisation équitable. Jean-Claude Mailly sera présent à la conférence les 8 et 9 juin.

Par Evelyne Salamero

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster