Ils implantent pour la première fois un syndicat dans leur entreprise

Portrait

Dimanche 13 septembre 2015

Ils implantent pour la première fois un syndicat dans leur entreprise

Zurfluh feller

Confrontés à une dégradation de leurs conditions de travail, Éric Chiaiese, Sébastien Cagnard, Samuel Roch et Alain Verpillot viennent de créer le premier syndicat au sein de Zurflüh-Feller, qui emploie 400 salariés.

En remportant 90 % des voix aux élections professionnelles de juin dernier, les quatre camarades du bureau syndical ont créé une véritable révolution dans cette ex-entreprise familiale créée en 1920 à Autechaux-Roide, dans le Doubs, et spécialisée dans les volets roulants.

« Jusqu’au départ du dernier héritier en 2009, la gestion était très paternaliste, explique Samuel Roch, ergonome et secrétaire général adjoint du syndicat, embauché depuis vingt ans. Marc Feller ne voulait pas de syndicats, mais il était très accessible et arrangeant, et tout le monde se connaissait. »

Au début de la crise économique, l’entreprise est vendue au groupe Somfy. « La nouvelle direction a recruté des cadres de PSA aux postes clés pour mettre en place le Lean management, avec une course à la productivité, ajoute-t-il. Les objectifs, la pression, ça a fait grincer des dents et les relations se sont dégradées. »

Informer les salariés sur leurs droits

L’idée de monter un syndicat commence à germer. Ils rejoignent FO, sous l’impulsion d’Éric Chiaiese, technicien de maintenance recruté en 2013 et militant depuis des années, devenu le secrétaire général du tout jeune syndicat.

Pour les nouveaux élus, l’heure est aux formations, mais ils ont déjà établi leurs priorités : le Lean management, les déroulements de carrière, le dialogue social et surtout l’information des salariés sur leurs droits. 

http://www.force-ouvriere.fr

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster