L’ORNE SE BAT CONTRE LA DÉSERTIFICATION

Congrès UD

L’ORNE SE BAT CONTRE LA DÉSERTIFICATION

 La lutte contre l’austérité a été au cœur du 32e congrès de l’Union départementale FO de l’Orne, qui s’est tenu le 28 juin à Alençon avec 120 participants et sous la présidence de Jean-Claude Mailly.

«Toute la fonction publique est touchée par la RGPP et la MAP, 300 emplois ont été supprimés, pour un département rural comme le nôtre c’est la catastrophe», explique la Secrétaire générale Liza-France Paroisse, réélue dans ses fonctions. La fermeture en 2014 du centre départemental de météorologie est l’un des symboles de cette désertification. Il était pourtant le plus consulté de la Région, en premier lieu par les agriculteurs. Ces derniers devront désormais s’adresser à Rennes!

La Poste aussi est particulièrement frappée, avec 209 emplois supprimés au courrier et 149 dans les bureaux. Il ne reste plus que 42 bureaux dans le département, contre 127 en 2001. Ils sont remplacés par des relais Poste installés dans les mairies. Dans sa résolution, le congrès s’oppose aussi à la décentralisation des services de La Poste.

Le congrès appelle également à combattre l’austérité et à défendre la République contre l’acte III de la décentralisation qui supprimera l’égalité entre les Régions. Il dénonce également le rapport Moreau sur les retraites et l’accord interprofessionnel du 11 janvier 2013, symbole des politiques d’austérité fondées en particulier sur la compétitivité et la flexibilité.

Conflit gagnant chez SNWM

Dans ce département où le taux de chômage atteint 9,8%, sept plans sociaux ont eu lieu en 2012 et 1.570 emplois ont été supprimés. Seules trois entreprises ont plus de 1.000 salariés: les équipementiers automobiles Faurecia et Sofedit Gestamp et la Société normande de volailles. Le combat mené fin juin par FO chez l’équipementier SNWM à Saint-Gauburge et relaté à la tribune du congrès par le délégué syndical est porteur d’espoir. «Dans le cadre des NAO, la direction n’accordait que 6,50 euros, explique Liza-France Paroisse. FO a appelé à bloquer l’entreprise, 90% des salariés ont suivi, puis les autres sites du groupe. Ils ont obtenu une augmentation de 40 euros minimum par mois.»

Très combative dans l’Orne, FO a remporté les élections dans la fonction publique d’octobre 2011 avec 20,35% des voix. Elle est en tête dans les hôpitaux et les finances publiques, seconde à La Poste et dans les lycées professionnels. En trois ans, plus de vingt-cinq implantations FO ont été créées et la vente de timbres a augmenté de 5%. L’union départementale appelle les militants à ne pas relâcher leurs efforts.
 
 
FO Hebdo - Juillet 2013

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster