le salaire net moyen des fonctionnaires chute en 2013

Mercredi 26 août 2015

Pour l’Insee, le salaire net moyen des fonctionnaires chute en 2013 pour la troisième année consécutive

Fo fd generale des fonctionnaires

L’Insee a rendu publique son étude sur les rémunérations dans la fonction publique d’État.

Selon l’institut, 2013 est la troisième année de baisse des salaires pour les fonctionnaires d’État. Entre 2012 et 2013, les enseignants ont subi la plus importante baisse de revenus, 1,1%.

Le salaire médian chute lui de 0,8 % pour s’établir à 2260 euros net par mois en 2013 tandis que l’écart salarial entre hommes et femmes se resserre de 0,1% passant de 14,8% à 14,7 %.

Alors que le ministère de Fonction Publique a rendu ses propositions de revalorisations aux organisations syndicales mi-juillet, l’Insee publie son étude annuelle sur les rémunérations des fonctionnaires d’État.

Les trois dernières études montrent une baisse cumulée des rémunérations de près de 1,6% entre 2010 et 2013.

Après une chute de -0,1 % en 2011 puis de -0,8% en 2012, l’Insee chiffre à -0,7 % en 2013 l’évolution des salaires nets en euros constants pour les 2,167 millions de salariés de la fonction publique d’État. En cause, la poursuite du gel de la valeur du point d’indice mais également la hausse des taux de cotisations salariales au titre de la retraite.

Les salaires nets moyens en 2013 et leur évolution par rapport à 2012 {JPEG}

Pour autant, cette baisse n’est pas homogène, elle est plus marquée en haut de l’échelle salariale. Ainsi les 10% de fonctionnaires les moins bien rémunérés ont vu leur salaire progresser de 0,2% tandis que les 10% de fonctionnaires les mieux rémunérés ont subi une baisse de 1%.

Salaires nets 2013 des fonctionnaires de l'état et évolution par décile de population {JPEG}

La Fédération Générale des Fonctionnaires de FO a rappelé ses revendications : « le dégel immédiat de la valeur du point d’indice est indispensable, et reste la seule mesure concrète pour revaloriser le pouvoir d’achat des fonctionnaires et maintenir le niveau des pensions. » affirme son communiqué.

Ce communiqué précise également que « la revalorisation des grilles proposée par le gouvernement dans cet accord n’a pas vocation à compenser la perte de pouvoir d’achat, mais doit améliorer les carrières ».

Un dossier supplémentaire à ajouter sur la pile de la rentrée sociale.

Par Mathieu Lapprand

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster