MONDIAL 2022 AU QATAR SOUS SURVEILLANCE DE LA CSI

Football

MONDIAL 2022 AU QATAR SOUS SURVEILLANCE DE LA CSI

 


Les passionnés de football et les médias ont les yeux tournés vers le Brésil, où se déroulera, l’été prochain, la prochaine Coupe du monde.
 
Mais les syndicalistes observent aussi les préparatifs du Mondial 2022 au Qatar. La CSI (Confédération syndicale internationale) dénonce en effet les conditions de travail que subissent les travailleurs dans ce pays:«4.000 travailleurs migrants mourront avant le coup d’envoi du Mondial de 2022, à moins que la FIFA et les autorités qataries ne prennent les mesures qui s’imposent»! Plus d’un million de travailleurs migrants, venant du Népal, d’Inde et du Sri Lanka, seront recrutés pour la construction des stades, hôtels et infra-structures. Le journal britannique The Guardian avait révélé que 44 travailleurs népalais étaient décédés d’arrêts cardiaques ou d’accidents du travail durant les seuls deux mois de juin et juillet derniers.

OUVRIERS EN DANGER

Les conditions de travail y sont extrêmes: 50°C, sans pouvoir se désaltérer librement, et les conditions de vie sur place insalubres (logements surpeuplés et malnutrition), toujours selon The Guardian.

La FIFA (Fédération internationale de football) a fini par réagir. Son président, J. Blatter, à l’issue d’une rencontre avec le président de la CSI, M. Sommer, à Berlin, avait jugé «inacceptable» la situation des travailleurs, rapportait l’AFP. Mais quelques jours plus tard, le même J. Blatter considérait les critiques des médias européens «injustes», réaffirmant que la Coupe du monde se jouerait en 2022 au Qatar. La CSI, de son côté, maintient sa campagne «pour un nouveau vote» d’attribution du Mondial, n’ayant pas constaté d’amélioration à l’issue d’une visite sur place début décembre.
 
 FO Hebdo - Décembre 2013

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster