Les rouages irremplaçables de la mécanique sociale

IRP

Samedi 29 novembre 2014

Représentants du personnel, ces rouages irremplaçables de la mécanique sociale

Representants du personnel

Alors que la négociation sur la modernisation du dialogue social bat son plein, la Dares vient de publier une étude rappelant le rôle essentiel des représentants du personnel. État des lieux.

La Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) a rendu publics, en novembre, les résultats d’une enquête analysant les relations entre directions d’entreprise, institutions représentatives du personnel (IRP) et salariés (l’enquête « REPONSE », pour Relations professionnelles et négociations d’entreprise, est réalisée tous les six ans depuis 1992).

En 2011, dans le secteur marchand non agricole de plus de 11 salariés, 600 000 personnes, soit 6 % des salariés, déclaraient détenir un mandat d’élu ou de délégué syndical. L’enquête estime à 767 000 en 2011 le nombre total de mandats de titulaires.

Elle montre en outre que les représentants du personnel sont présents depuis plus longtemps que leurs collègues dans l’entreprise.

Ces représentants du personnel sont également plus syndiqués que les autres salariés : un tiers des salariés syndiqués sont élus. Mais dans 38 % des entreprises, les représentants du personnel estiment le nombre de candidats aux élections insuffisant.

Le panneau d’affichage, moyen de communication le plus utilisé

Concernant les outils de communication, les panneaux d’affichage restent en tête des plus utilisés (84 % des établissements), même si la communication électronique progresse légèrement (29 % des représentants du personnel envoient des courriels ponctuels ou réguliers – ce mode de communication interne dépend de l’autorisation de l’employeur) depuis l’étude précédente.

Barre separatrice

Zoom
Autre enseignement de l’enquête, dans 62 % des établissements dotés de représentants du personnel, au moins une femme est titulaire d’un mandat. Les femmes représentantes du personnel sont également déléguées syndicales dans 20 % des établissements contre 30 % pour les hommes. Elles n’exercent qu’un seul mandat dans 63 % des entreprises (contre 56 % pour les hommes) et cumulent trois mandats ou plus dans 15 % des cas (22 % pour les hommes).

 

Barre separatrice

 

Dans 22 % des entreprises, les élus consacrent plus d’heures que le temps autorisé à la représentation du personnel. Selon l’étude, plus l’établissement a de salariés, plus les élus consacrent à leur mandat un temps supérieur à celui attribué.

À caractéristiques de l’entreprise équivalentes, l’enquête montre qu’« être syndiqué augmente la probabilité d’avoir suivi une ou plusieurs formations sur la représentation du personnel ». Les élus syndiqués font également plus appel à des experts extérieurs que les non-syndiqués.

Plus de la moitié des salariés interrogés dans l’enquête considèrent que leurs attentes sont effectivement exprimées par leurs représentants. Ils sont 60 % à estimer que « les syndicats leur rendent des services », 62 % en cas de présence de délégués syndicaux et 66 % en présence de représentants de section syndicale.

Enfin 54 % des salariés jugent les syndicats « irremplaçables dans la représentation des personnels ».

Mais si seuls 45 % des représentants du personnel estiment qu’ils sont susceptibles d’influencer les décisions de la direction lors de négociations, du côté des directions ce taux augmente à 55 %. -

Dares analyses

http://www.force-ouvriere.fr

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster